Association

8/ Cohabitation avec la faune sauvage / Living with wildlife

En montagne la faune sauvage cohabite avec les activités touristiques et la faune domestique.

 

Certains ongulés de montagne comme le chamois ou le mouflon se laissent facilement observer mais s’éloignent dès que la distance de sécurité de quelques centaines de mettre n’est plus respectée.

 

Le domaine loisirs été-hiver de Morzine participe activement à l’observatoire environnemental des Portes du Soleil. Nous nous intéressons particulièrement au Tetras-Lyre une espèce dite « parapluie ». Si cette espèce se porte bien, il en va de même pour la majorité des espèces qui vie dans les montagnes. Des zones de quiétude pour le Tetras lyre sont mise en place sur le domaine. Merci de respecter ces zones signalés, aussi bien en été qu’en hiver.

 

Vous aurez plus de chances de voir des animaux sauvages tôt le matin ou en fin de journée. Si c’est le cas, restez à distance et ne faite pas de bruit.

 

La mise en estive d’animaux domestiques sur les alpages, en permettant de maintenir ces milieux ouverts, profite à la faune sauvage comme au tourisme. La cohabitation entre ongulés sauvages et domestiques confine parfois à la promiscuité.

Avec l’arrivée du loup, la faune domestique en montagne devient une proie privilégiée des prédateurs.

 

L’expansion en altitude d’ongulés plutôt forestiers comme le cerf et le chevreuil est fortement liée aux modalités de gestion des forêts de montagne.

 

Cet écosystème fragile, interagit et la cohabitation peut se faire de manière harmonieuse si tout le monde se respecte.

Bienvenue sur notre nouveau site de vente

Si vous n’êtes pas membre du club My Club Portes du Soleil, merci d’aller sur la page de connexion et faites « Mot de passe oublié » pour réinitialiser votre mot de passe.